Former des expert-e-s, des chargé-e-s de mission et de projets, des enseignant-e-s et ouvrir vers la formation de chercheur-e-s

Le Master est constitué d’un seul parcours sur le M1 et M2. Chaque enseignement comporte un volet recherche (cadres théoriques, méthodologie d’observation et d’analyse critique y compris appliqués aux pratiques professionnelles) et un volet professionnel (compétences de mise en œuvre de projets élaborés, suivis et évalués grâce à des connaissances et méthodes scientifiques). Le master fonctionne selon le principe de la pédagogie de projet qui favorise la réussite en donnant un axe de synthèse des apprentissages individuellement motivé et en concentrant l’évaluation sur le Travail d’Études et de Recherches (TER) individuel qui rassemble de façon professionnelle les diverses compétences visées, cette individualisation étant équilibrée par un travail collectif (selon le principe organisationnel fondamental de la pédagogie différenciée).  Les étudiant-e-s alimentent et rédigent progressivement un dossier personnel qui se développe et s’approfondit à la fin de chaque semestre, pour aboutir à un projet de mémoire en fin de M1 et à un mémoire de haut niveau et souvent de très bonne qualité en fin de M2. Le mémoire final est orienté recherche, professionnel, ou les deux simultanément selon le projet personnel de l’étudiant-e. L’ancrage disciplinaire principal du master FPMI est en sciences du langage (sociolinguistique) avec une interdisciplinarité forte et organisée dans le champ des SHS et des langues (un cours spécifique forme les étudiant-e-s à des pratiques interdisciplinaires explicites et méthodiques).

 

NB: Depuis 2008 en France il n’y avait plus de nomenclature nationale des diplômes et nous avions fait le choix à Rennes 2 et à l’UBS de ne pas insérer dans le nom de ce master FPMI (sous mention « Francophonie et échanges intercultuels ») le sigle « FLE » car cela connote une vision à notre sens dépassée de la didactique des langues (FLE compris. Nous avions résolument adopté la terminologie issue du CECR: « Compétence plurilingue et interculturelle », dans une perspective sociodidactique communicative et actionnelle, ouverte sur les approches sociolinguistiques et interculturelles. Depuis 2016, il y a à nouveau une nomenclature nationale des masters en France et le master FPMI s’est vu assigner une mention « Sciences du Langage » tout en conservant son nom (FPMI) comme nom de parcours.

Les compétences visées par le master FPMI sont les suivantes :

  • conceptualisation et mise en œuvre de stratégies d’enseignement et de communication institutionnelle, d’interactions plurilingues et interculturelles avec des publics plus ou moins francophones, de traduction adaptée, de politiques linguistique, culturelle et éducative francophones, d’interventions sociodidactiques.
  • accompagnement des dynamiques de changement et d’innovation : adaptation aux situations linguistiques et culturelles, choix des ressources et des médias de communication.
  • enquêtes, analyses de situations, audits, élaboration de stratégies d’intervention, suivi de projets et évaluation.
  • coordination d’interventions sociopolitiques et de communication dans des contextes d’usages des technologies de l’information et de la communication : nouvelles problématiques de diffusion linguistique et culturelle, de gestion des compétences plurilingues, d’exploitation de ressources didactiques.
  • mise en place d’observatoires des pratiques linguistiques, culturelles et didactiques dans les contextes francophones.

Politique des stages
Pour les étudiants inscrits à Rennes 2 et à l’UBS, un stage d’observation critique de pratiques sociales et professionnelles est obligatoire au cours du master, sous toute modalité adaptée au projet individuel, tout en respectant au mieux le calendrier des enseignements et des travaux (le stage est notamment recommandé entre la fin du S2 et le début du S3). Le stage alimente le TER individuel dans lequel se matérialise le projet personnel, évoluant et évalué à la fin de chaque semestre. L’enseignant-e chercheur-e qui dirige le TER est le tuteur / la tutrice du stage et évalue la pertinence de ses modalités. D’autres stages complémentaires sont possibles. Beaucoup de stages ont lieu à l’international, vu le champ de formation du master. L’équipe reçoit et transmet aux étudiant-e-s de nombreuses offres de stage via ses réseaux professionnels dans son champ de spécialité (après sélection excluant les stages manifestement abusifs en termes d’exploitation des étudiant-e-s).

Formation à et par la recherche
Les étudiants ont une formation théorique et méthodologique importante et sont insérés dès le M1 comme observateurs et en M2 comme participants dans les différentes activités des unités de recherche d’appui, pour Rennes 2 et l’UBS, l’unité de recherche PREFics. La démarche méthodologique de la recherche en sciences humaines et sociales, de type ethnographique, est en effet aussi un outil pertinent d’analyse des situations professionnelles.

Les enseignements sont évalués à la fin de chaque semestre en réunion avec les délégué-e-s des promotions et au cours des conseils de perfectionnement.

Modalités de contrôle des connaissances
Le passage du M1 au M2 est de droit pour tout étudiant-e ayant validé le M1, la progression pédagogique étant répartie sur les deux années autour de la construction du projet personnel et professionnel.

Le master est ainsi pensé comme la construction progressive de connaissances et de compétences sur les deux années selon une pédagogie de type Freinet. Celle-ci se manifeste et est validée par la construction progressive d’un projet personnel élaboré sous la forme d’un mémoire de master, soutenu à la fin du M2. A la fin de chacun des semestres 1, 2, 3, chaque étudiant-e présente un dossier aux exigences croissantes : pré-projet de recherche et d’observation de pratiques professionnelles (S1), projet étoffé et argumenté de recherche et d’observation de pratiques professionnelles (S2, validation du M1) ; projet de mémoire de recherche d’observation de pratiques professionnelles (S3). Le dossier doit intégrer des éléments issus des enseignements choisis par l’étudiant (contrat pédagogique) et rendre compte de façon spécifique de l’expérience de découverte de la langue nouvelle (dite « langue 2 »). . Il est validé et noté par le directeur ou la directrice d’études de l’étudiant avec avis des enseignants chargés des cours concernés. La coopération entre étudiant-e-s est encouragée dans un esprit de solidarité exempt de compétition.
Le Mémoire final fait l’objet d’une soutenance publique devant un jury composé de l’enseignant tuteur du mémoire et d’un autre enseignant ou professionnel associé. Il est alimenté par une expérience de terrain (stage obligatoire au S3).

Calendrier prévisionnel de travail des étudiant-e-s: voir page calendrier

Les directions d’études et de recherches sont assurées par les enseignants-chercheurs de votre université d’inscription.

Les cours de méthodologie et de fondamentaux en ligne pour la modalité semi-distancielle

Le tronc commun distanciel est pris en charge sur les plans scientifique et institutionnel par les universités Rennes 2 et de Bretagne Sud dans le cadre de l’Université Européenne de Bretagne (PRES). Chaque parcours local de spécialisation FPMI (hors tronc commun, mutualisé) est pris en charge par chaque partenaire en fonction de ses ressources et de ses besoins, en présenciel et/ou en distanciel, ainsi que le tutorat du tronc commun et du mémoire.

Le travail à fournir dans un premier temps, à préciser avec vos tuteurs de cours, consiste à lire les cours en ligne et à en faire une synthèse comme vous le faites avec les notes prises lors d’un cours magistral, en y puisant ce qui construit et alimente votre projet personnel.

Les cours de spécialité en présenciel

Pour celles et ceux qui ne peuvent pas suivre tout ou partie des cours de spécialité, une mutualisation des notes de cours est organisée.  Un système de dépôt des notes de cours des étudiants, des documents des enseignant-e-s est mis en place via des sites de dépôt de fichiers et les listes de diffusion du master. Des conseils de lecture, des documents écrits ou multimédias (conférences filmées disponibles sur la WebTV de Rennes 2 sont envoyés par les enseignant-e-s et les autres étudiant-e-s.

Communiquer avec les enseignant-e-s

L’équipe reste à votre écoute. N’oubliez pas de vous adresser en priorité à vos tuteurs de cours pour les cours, à vos directeurs/-trices de recherche pour votre dossier personnel, sauf question générale sur l’organisation et le suivi du master adressée aux responsables locaux du Master (voir en bas de la page inscriptions). La communication hebdomadaire à propos du master (informations pédagogiques et institutionnelles) se fait par une liste de diffusion courriel. Le site est réservé aux informations générales durables.

La liste des mémoires soutenus est disponible ici sur le site du PREFICS.

RESPONSABLES PÉDAGOGIQUES DU MASTER:

  • Le responsable du master FPMI à l’université Rennes 2 est M. Philippe Blanchet (philippe.blanchet[at]univ-rennes2.fr).
  • Le responsable du master FPMI à l’Université de Bretagne Sud est M. Frédéric Pugnière-Saavedra (frederic.pugniere-saavedra[at]univ-ubs.fr).
  • La responsable du master FPMI à l’université d’Antananarivo est Mme Magali Nirina MARSON  (magali.nirina.m[at]gmail.com).

Les commentaires sont fermés.