Télécharger la présentation complète de la nouvelle Maquette Master FPMI R2-UBS à partir de la rentrée 2017.

Le descriptif des enseignements à partir de septembre 2017 est en cours de mise en ligne. Ci-dessous les descriptifs valables de septembre 2012 à juin 2017, pour information (peu de changements à venir)

Tronc Commun – distanciel

Outils Méthodologique(8 ECTS : total = 36hTD)

Méthodes de recherche en sociolinguistique (24hTD)

Il s’agit de donner aux étudiants les principes méthodologiques fondamentaux de l’enquête de terrain : observation participante, paradoxe de l’observateur, méthodes qualitatives par entretiens et questionnaires semi-directifs, méthodes quantitatives par questionnaire directif, transcription des résultats, analyses par tris croisés

Méthodes rédactionnelles en français (12hTD)

Il s’agit de perfectionner les étudiants dans les modalités d’écriture argumentative en français en général et en contexte de diffusion scientifique en particulier. Ceci inclut la mobilisation de ressources documentaires sélectionnées de façon raisonnée.

Enseignements fondamentaux (8 ECTS : 3 cours de 12hCM = 36h CM)

Introduction générale à la didactique des langues

Ce cours propose une présentation des principes méthodologiques d’élaboration et de mise en œuvre des opérations didactiques fondamentales (sélectionner, transposer, organiser les contenus d’enseignement-apprentissage) dans les cadres généraux et les référentiels professionnels, de types communicatifs, actionnels et interculturels, qui font actuellement consensus. Y sont examinés les principaux modèles didactiques, leur application aux différentes compétences en langues-cultures, les innovations récentes vers une didactique des compétences plurilingues et interculturelles.

Introduction à la communication interculturelle

A partir d’une approche anthropologique de la communication, ce cours explicitera les fondements théoriques et méthodologiques d’une analyse interculturelle des relations entre personnes de langues et de cultures partiellement différentes. On y abordera les concepts clés d’identité culturelle, de sentiment d’appartenance, d’alternance et de mélange des langues-cultures, une typologie des modalités des relations interculturelles, ainsi que des études de cas (apprenants étrangers de français, situations de migrations, relations internationales francophones …). Une approche critique évitera un regard centré sur la seule « interculturalité positive » et engagera une analyse des malentendus et des interactions conflictuelles.

Introduction à la sociolinguistique

Ce cours présente les principes théoriques clés pour comprendre les fonctionnements de la communication linguistique en contexte : variation, diglossie, répertoire verbal, stratégie de communication, glottonomie, plurilinguisme…

Spécialisation – présenciel

(7 ECTS : les étudiants choisissent 3 cours de 12h CM = 36H CM)Université Rennes 2 et UBS (France)

Analyser des pratiques linguistiques télévisuelles francophones

Après la présentation de quelques notions/concepts nécessaires à l’analyse de tout programme diffusé à la télévision (le genre, l’énonciation, le dispositif, la réception, la médiation, la programmation, la grille des programmes, l’identité de la chaîne, la visée discursive du programme…), nous aborderons l’analyse des pratiques langagières tenues dans ce medium. En nous appuyant principalement sur des programmes francophones, nous mettrons au jour des pratiques qui, du fait qu’elles sont médiées notamment par l’image et par un dispositif particulier, véhiculent en creux des représentations collectives, culturelles et idéologiques.

S’approprier des objets et méthodes d’analyse en didactique des langues

Ce cours permettra l’appropriation des principaux objets de recherche en didactique des langues en les problématisant dans une perspective plurilingue et interculturelle : opérations didactiques, contextualisations, curricula, supports, intercations, évaluations.

Mettre en place une approche interdisciplinaire dans l’analyse des situations francophones

Ce cours présentera des points de croisements interdisciplinaires dans les recherches portant sur les problèmes linguistiques du monde francophone : droit, politologie et sociologie pour l’analyse de politiques linguistiques et des situations « minoritaires » (notamment dans le domaine des langues minoritaires en Europe), sciences de l’éducation et sociolinguistique pour l’élaboration de politiques linguistiques éducatives et de stratégies en didactique des langues, exploitation de corpus littéraires pour l’analyse sociolinguistique et exploitation de concepts sociolinguistiques pour l’analyse du texte littéraire.

Université d’Antananarivo (Madagascar)

Parcours « Francophonie et relations internationales »

Les étudiants suivent 1 UES obligatoire et choisissent 2 autres UES par semestre en fonction de leur projet personnel et professionnel.

Problématiques et enjeux des Littératures francophones (Magali Marson)

Analyser les problématiques et enjeux des littératures francophones « postcoloniales ». À partir de textes critiques et représentatifs des littératures francophones « india-océanes » (de Madagascar, Maurice, La Réunion et des Comores), africaines et antillaises, nous étudierons les spécificités de ces littératures francophones dites « des Suds », de l’origine à nos jours. Nous en présenterons les ressemblances, convergences, disparités. Nous tenterons alors : de comprendre si différences il y a entre ces littératures dites « périphériques », « mineures », et la littérature française ; et de saisir les problématiques linguistiques et identitaires, que posent les premières.

Littérature et Sciences humaines : Les notions sociologiques et psychanalytiques fondamentales (Rivo Ranoelison)

Précédé d’une brève définition des sciences humaines et des spécificités de chacune d’elles, ce cours permettra l’appropriation des outils conceptuels propres à la sociologie et la psychanalyse et qui sont susceptibles d’intéresser la littérature.

Rhétorique (Radodoarivelo Rakotoarivelo)

Analyser les pratiques et les procédés rhétoriques dans l’argumentation publicitaire malgache. Après une introduction et une initiation aux différentes pratiques rhétoriques à partir des ouvrages de Henri Morier et de Roland Barthes et du groupe Mu, après une étude des genres rhétoriques du discours (judiciaire, délibératif, épidictique) nous mettrons en valeur la composante intersubjective de l’argumentation publicitaire, sa composante séductrice et sa mise en texte.

Le journalisme francophone ou module à prendre au DIFP
Obligatoire : Communication administrative et diplomatique (module à prendre à l’ENAM)

Parcours « Plurilinguisme et interculturalité »

Les étudiants suivent 1 UES obligatoire et choisissent 2 autres UES par semestre en fonction de leur projet personnel et professionnel.

Plurilinguisme et contact de langues (Dominique Tiana Razafindratsimba)

Après la présentation de quelques notions/concepts nécessaires à l’analyse des contextes plurilingues, il s’agit de se focaliser sur les problématiques tournant autour des deux notions « plurilinguisme » et « contact de langues ». Cela est dans le but de permettre aux étudiants, projetant de faire de la recherche dans ces domaines, de mieux problématiser leurs sujets.

Argumentation et influence sociale (module à prendre au Dép de Philosophie)
Rhétorique (Radodoarivelo Rakotoarivelo)

Le but de ce cours est de dégager la fonction herméneutique de la rhétorique, « herméneutique » voulant dire l’art d’interpréter les images et les textes. Nous enseignerons la rhétorique comme art de produire des discours mais aussi comme art de les interpréter : elle n’est pas seulement art qui vise à produire mais aussi une théorie qui vise à comprendre. Nous mettrons en valeur les objectifs visés par les concepteurs lors de l’élaboration des clichés télévisuels, les conditions de la réception dont il faut tenir compte pour produire efficacement aussi bien l’image que le texte publicitaires.

Les différents types d’interactions verbales à structure d’échange (Emmanuel Randrianarison)

Après avoir défini des critères de distinction comme la position, la relation, les enjeux et les normes, le cours présentera les différents types interactions verbales à structure d’échange. Ainsi, on distinguera les grandes catégories globales comme les interactions symétriques ou les interactions complémentaires à l’intérieur desquelles se spécifieront les différents types.

Obligatoire : Analyse critique des relations interculturelles. Etude de cas (module à prendre au DIFP)

Parcours « Interculturalité et entreprise »

Les étudiants choisissent 3 UES par semestre en fonction de leur projet personnel et professionnel.

Étudier les systèmes de communication mis en place dans les organisations (Emmanuel Randrianarison)

Le cours présentera les principes, les concepts, le modèle et la méthode de l’analyse systémique des communications et abordera l’étude de différents cas de communication interne dans les organisations, les institutions et les entreprises. Il s’agit de repérer les échanges récurrents, de les catégoriser et de les modéliser pour mettre au jour leurs significations et la logique de leur fonctionnement.

Concepts de base de la Culture d’Entreprise  (Benjamin Rakotomahenina)

Le cours est axé sur l’étude éléments constitutifs de la culture d’entreprise comme l’architecture et la signalétique, les règles, les procédures et les normes, les croyances et les valeurs et la dimension philosophique. L’analyse de l’imbrication de ces éléments les uns dans les autres permet de dégager des modèles culturels identifiant les types d’entreprise. Le cours s’achèvera par la définition des fonctions de la culture d’entreprise.

Etudier les modèles marketing applicables au processus de mise en marché des entreprises culturelles (Corinne Randriambololondrabary)

En rappelant les concepts analytiques et stratégiques du marketing, le cours les illustrera par des exemples pris dans les réalités des entreprises culturelles et des produits culturels. Les modèles marketing susceptibles d’être mobilisés par les entreprises dans leur processsus de mise en marché seront ensuite présentés pour distiguer les différents types d’entreprises culturelles.

Contes, mythes et traditions populaires (Nestor Rabearizafy, Samuel Razafiarison)

Travaux de terrain dans une zone tribale de Madagascar. Collecte de contes, de mythes ou  de récits populaires fournissant une tentative d’explication des phénomènes naturels et humains ou exprimant les principes sociaux fondateurs  et les valeurs culturelles de la tribu ciblée. Les étudiants formeront deux équipes de recherche, selon qu’ils choisissent de travailler sur  les contes ou de se lancer dans l’étude des  récits fabuleux. Les contes – recueillis dans la langue régionale – seront traduits en français pour former un recueil à publier. Les mythes seront livrés sous forme de monographie descriptive et analytique.

Principes de management (Saholy Andrianaly)

Université des langues européennes (EFLU) d’Hyderabad (Inde)

– En attente

ENS LSH d’Alger-Bouzaréa (Algérie)

– En attente

Université LSH Alger II (Algérie)

– En attente

Langues – présenciel ou distanciel

(7 ECTS : 2 x 12h = 24h TD)Un cours de langue internationale y compris renforcement en français et un cours de langue de partenariat ex. hindi, arabe maghrébin, malgache, breton…

Tronc Commun – distanciel

Outils Méthodologique 8 ECTS(8 ECTS : 3 cours de 12hCM = 36h CM)

Méthodes de communication orale

Il s’agit de perfectionner les étudiants dans les modalités de communication orale formelle en français en général et en contexte de diffusion scientifique en particulier. Ceci inclut la mobilisation de moyens de communication technologiques contemporains (TIC, diaporama, multimedia) en connaissance de leurs potentiels, enjeux et limites.

Méthodes d’analyse des discours

Ce cours fera une présentation critique des outils logiciels disponibles les plus courant pour analyser les différents types de discours. Il sera notamment souligné que les modèles linguistiques des logiciels ont des effets sur les résultats descriptifs et analytiques

Lectures et usages de la communication multimédiatique

Etude des médias comme sources authentiques; les médias comme « espace commun »; langue et langage des médias; quelles analyses ? quelles pratiques ?

Enseignements fondamentaux (8 ECTS : 3 cours de 12hCM = 36h CM)

Introduction aux problématiques de la traduction

Ce cours propose une initiation aux problèmes spécifiques des usages de traductions intralinguales (à l’intérieur d’une même langue entre variétés différentes par exemple dans des milieux professionnels distincts) et aux traductions interlinguales (entre langues différentes), qu’il s’agisse de recevoir ou de produire la traduction. Les professionnels de l’écriture (journalistes, webmasters, documents professionnels), intervenant dans des circuits à la fois de plus en plus spécialisés et de plus en plus internationalisés, sont confrontés à des besoins de médiation vers des destinataires non spécialistes et entre langues distinctes.

Pratiques d’analyse des discours

Le cours sera centré sur l’analyse des discours politiques (professions de foi, discours de congrès, allocution télévisuelle, blog…) pour ce qu’ils permettent d’approcher la mise en mots des tensions sociales. Fondé sur l’association de deux types d’approches (L’École Française d’Analyse du Discours et l’analyse énonciative), il permettra de rendre capable non seulement de distinguer les notions centrales de genre et de type de discours, mais encore de décrire puis d’analyser les discours politiques et partant les autres types de discours

Médiation et communication interculturelle

Dans une perspective interculturelle, il s’agit d’initier les étudiants aux théories de la médiation afin d’en définir les formes et les enjeux. Ce cours se donne pour objectif d’examiner la place des espaces public et culturel dans l’acte de médiation, celle des acteurs et des publics qui y participent, et de s’interroger sur la notion de culture en tant que vecteur de la sociabilité.

Introduction à la spécialité – présenciel

(7 ECTS : les étudiants choisissent 3 cours de 12h CM = 36H CM)Université Rennes 2 et UBS (France)

Elaborer une intervention glottopolitique

Ce cours donnera les repères et les outils nécessaires pour élaborer et mettre en œuvre une politique linguistique : typologie des actions et des niveaux d’intervention glottopolitique, méthode d’analyse d’une situation, de définition d’objectifs et de choix stratégique, outils et enjeux de suivi.

Etudier les dynamiques plurilingues des espaces urbanisés

Ce cours présentera comment les situations de plurilinguisme en milieu urbain induisent un rapport aux espaces fortement marqué par les signalétiques de tous ordres (linguistiques et langagières). Il s’agira d’opérer ainsi une typologie opératoire pour la description des différentes formes de marquages territoriaux par l’inscription des langues dans l’espace public.

Analyser des écrits professionnels éducatifs

Écrire dans un cadre professionnel, qu’il s’agisse du secteur social, judiciaire, éducatif ou autre, implique de respecter des normes pragmatiques, énonciatives, formelles, scripturales inconsciemment intériorisées. En nous centrant sur les écrits professionnels éducatifs (du côté de l’enseigné : compte rendu de lecture, mémoire, plan de thèse, problématique, rédaction d’article, discours d’exposition entre pair, discours d’exposition de vulgarisation etc., comme du côté de l’enseignant : élaboration de stratégie d’intervention, suivi de projet et évaluation, analyse de situation etc.), nous tenterons de mettre au jour leurs principales caractéristiques constitutives.

L’approche communicative et actionnelle en didactique des langues et des cultures

Ce cours traitera des enjeux et des modalités de mise en œuvre de l’approche communicative et actionnelle en didactique des langues. Seront également présentés et discutés différents dispositifs d’enseignement visant l’autonomie, l’engagement, la créativité et le développement de compétences plurielles.

Université d’Antananarivo (Madagascar)

Parcours « Francophonie et relations internationales »

Les étudiants suivent 1 UES obligatoire et choisissent 2 autres UES par semestre en fonction de leur projet personnel et professionnel.

Discours et Textes francophones à travers les romans d’Afrique sub-sahrienne. (Bodo Ramangason).

Corpus considéré : romans africains fondateurs des différentes époques. Zone géographique considérée : Afrique sub-saharienne.
La Problématique considérée est fondée sur les pairs : littérature et évolution historique, littérature et culture. Il s’agit de se réapproprier les textes et discours des romans fondateurs des différentes époques afin d’identifier et d’analyser les occurrences et les récurrences aptes à mettre en évidence un fil rouge menant vers la construction de sens véhiculés à travers les grandes péripéties de l’Histoire des peuples et le dynamisme de certains items culturels.

Contes, mythes et traditions populaires (Nestor Rabearizafy – Samuel Razafiarison)

Travaux de terrain dans une zone tribale de Madagascar. Collecte de contes, de mythes ou  de récits populaires fournissant une tentative d’explication des phénomènes naturels et humains ou exprimant les principes sociaux fondateurs  et les valeurs culturelles de la tribu ciblée. Les étudiants formeront deux équipes de recherche, selon qu’ils choisissent de travailler sur  les contes ou de se lancer dans l’étude des  récits fabuleux. Les contes – recueillis dans la langue régionale – seront traduits en français pour former un recueil à publier. Les mythes seront livrés sous forme de monographie descriptive et analytique.

Gestion de médiathèque (module à prendre au CCAC)
Obligatoire : Coopération interculturelle : Etude de cas (module à prendre AUF ou SCAC ou autre agence ou service culturel international)

Parcours « Plurilinguisme et interculturalité »

Les étudiants suivent 1 UES obligatoire et choisissent 2 autres UES par semestre en fonction de leur projet personnel et professionnel.

Contexte plurilingue francophone et représentations linguistiques : Cas de Madagascar (Dominique Tiana Razafindratsimba)

Après avoir présenté la notion de « représentations linguistiques », de « rapport à la (aux) langue(s) », nous mettrons en valeur l’interaction entre contexte et représentation que l’individu a des langues en présence en francophonie. Nous prenons le contexte malgache comme terrain d’études. Les questions centrales du module seront les suivantes : le malgache, le français, l’anglais et le variaminanana : quels enjeux au niveau des représentations linguistiques ? Le contact est-il jugé de manière positive comme élément de richesse ou au contraire comme élément de conflit dans des contextes où l’on est amené à utiliser plusieurs langues ?

Traduire en contexte plurilingue (module à prendre au DIFP)
Plurilinguisme, interculturalité et construction identitaire (Dominique Tiana Razafindratsimba)

Nous allons présenter d’abord la notion d’identité, en contexte plurilingue et pluriculturel, sous les traits de négociation, de construction, d’(auto)édification qui se nourrit du social, non seulement à partir du statut, de la place, du rôle et de la diversité des circonstances dans lesquels l’individu est amené à évoluer mais à partir également de la richesse de son capital linguistique/culturel. Le cours se place ainsi sous l’angle de l’étude des représentations linguistiques. L’objectif est de sensibiliser les étudiants sur l’interaction entre dynamique linguistique et dynamique identitaire.

La structure organisationnelle des interactions verbales à structure d’échange (Emmanuel Randrianarison)

On ne peut étudier les interactions verbales sans disposer d’un modèle de découpage de l’ensemble des échanges. Après avoir présenté les critères de constitution du modèle, le cours définit les différentes unités d’analyse comme l’interaction, la séquence, l’échange, l’intervention et les actes de langage.

Obligatoire : Relations internationales (module à prendre au MAE)

Parcours « Interculturalité et entreprise »

Les étudiants suivent choisissent 3 UES par semestre en fonction de leur projet personnel et professionnel.

Analyser les processus ou les stratégies mis en œuvre dans les pratiques de la communication d’influence (Emmanuel Randrianarison)

Le cours présentera les principes, les concepts, le modèle et la méthode de l’analyse sémio-situationnelle pour les appliquer sur des cas de communication d’influence comme la publicité, la négociation, le débat, le conflit, la propagande …L’objectif est d’identifier les points d’ancrage contextuel (enjeux, positions, normes, relations…) des processus de communication et la manière dont ces éléments sont manipulés à des fins de persuasion.

La culture d’entreprise et les pratiques managériales  (Benjamin Rakotomahenina)

Le cours pose la problématique des liens entre les modèles culturels et les pratiques managériales à travers des questions sur les significations culturelles des structures et processus organisationnels et sur les implications stratégiques de la culture.

Marketing stratégique des entreprises culturelles (Corine Randriambololondrabary)

Le cours présentera les différents éléments du processus de gestion marketing d’une entreprise culturelle ou d’un produit culturel comme l’analyse et le diagnostic de la situation, l’établissement des objectifs, le choix des priorités du marketing mix.

Etudier la programmation de la réception dans les œuvres littéraires et cinématographiques (Nestor Rabearizafy)

Les œuvres littéraires et cinématographiques programment en grande partie leur réception. Elles comportent toujours un dispositif anticipateur, – parfaitement repérable- permettant au lecteur / récepteur de pressentir, de pré-caractériser l’œuvre, avant la traversée de l’œuvre.
En s’appuyant sur des productions francophones contemporaines, le cours propose une méthode d’observation et d’interprétation de ces signaux indicateurs qui instituent un  pacte de lecture  ou un  pacte cinématographique  permettant d’interroger l’horizon d’attente du public.

Management stratégique (Saholy Andrianaly)

Université des langues européennes (EFLU) d’Hyderabad (Inde)

– En attente

ENS LSH d’Alger-Bouzaréa (Algérie)

– En attente

Université LSH Alger II (Algérie)

– En attente

Langues – présenciel ou distanciel

7 ECTS (2 x 12h = 24h TD)Un cours de langue internationale y compris renforcement en français et un cours de langue de partenariat ex. hindi, arabe maghrébin, malgache, breton…

Tronc Commun – distanciel

Outils Méthodologique 5 ECTS(2 cours de 12hTD = 24h TD)

Tutorat du travail d’étude et de recherche (par groupes de 6 étudiants)

Problèmes Méthode de rédaction du travail d’étude et de recherche

En continuité et complémentarité du module « Méthodes rédactionnelles en français », ce cours vise à expliquer les points méthodologiques constitutifs d’un travail d’étude et de recherche de niveau Master 2. Comment répondre aux exigences rédactionnelles, formelles, conceptuelles et scientifiques d’un travail d’étude et de recherche ? Les contenus de ce cours permettront à l’étudiant(e) de se guider dans l’élaboration de son travail à l’aide, notamment, d’outils adaptés. Une approche processuelle sera privilégiée : les différentes étapes du travail sont envisagées de manière solidaire et interdépendante afin que la rédaction en tant que telle s’inscrive dans la continuité du cheminement entrepris dès le début de l’étude et de la recherche pour (re)construire des connaissances et compétences.

+ tutorat distanciel : 60h + directions de recherches : 40h enseignants pour 20 étudiants

Enseignements fondamentaux
(7 ECTS : 3 cours de 12hCM = 36h CM)

Méthode d’enseignement du français

Ce cours propose une analyse historique et thématisée des solutions proposées aux problèmes didactiques fondamentaux par divers grands courants méthodologiques, à partir d’extraits de méthodes de langues, notamment de français langue étrangère, langue commune à tous les étudiants quelle que soit celle de leur spécialité. On étudie les critères d’analyse, d’évaluation et de choix d’une méthode de langue, en s’appuyant massivement sur l’étude d’extraits de méthodes et manuels. On privilégiera l’étude d’une approche moderne dite « communicative » jusqu’à ses évolutions récentes (interculturalité, éveil aux langues, méthodes « métacommunicatives », compétence plurilingue).

Problèmes sociolinguistiques et sociologiques de la traduction

Il s’agira, dans ce cours, d’explorer la dimension non-linguistique de la traduction et de voir en quoi les agents, leurs relations professionnelles mais aussi de pouvoir, les représentations qu’ils se font les uns des autres, ou encore le contexte socio-historique déterminent la nature de la traduction. Il sera fait appel aux théories sociolinguistiques et sociologiques pour problématiser ces aspects et les mettre en perspective.

Situations et dynamiques du français dans le monde

Typologie des paysages sociolinguistiques de la francophonie : langues en contact – rôles et statuts des langues – langues, politique et identités – types de productions. Le panorama confrontera en particulier les paysages de la francophonie « intérieure » (France d’oïl, France d’oc, DOM), et ceux de la francophonie « extérieure », par exemple Maghreb, Afrique subsaharienne, Amérique du Nord. Outils d’analyse des changements de ces situations.

Spécialité – présenciel

(10 ECTS : les étudiants choisissent 3 cours de 12h CM = 36H CM)(+stage)Université Rennes 2 et UBS (France)

Elaborer une intervention en didactique des compétences plurilingues et interculturelles

Ce cours donnera les repères et les outils nécessaires pour élaborer et mettre en œuvre une intervention didactique : typologie des contextes, des besoins et des niveaux d’intervention didactiques, méthode définition d’objectifs et de choix stratégiques, gestion des contraintes, outils et enjeux d’évaluation / certification.

S’approprier une méthodologie de recherche en traductologie

Ce cours a pour but de faire réfléchir l’étudiant sur le caractère protéiforme des traductions et sur la nécessité d’envisager plusieurs façons d’en rendre compte. A travers l’étude de cas précis, il sera mis en perspective différentes d’approches et méthodes rendant compte des phénomènes traductionnels observés. L’étudiant pourra alors s’approprier en toute connaissance de cause la méthodologie qu’il utilisera.

Intervention sociale et déontologie des recherches de terrain

Ce cours développera une réflexion sur les relations complexes entre demande sociale, commande institutionnelle, recherche scientifique, préconisations adressées aux décideurs, interventions publiques des chercheurs, afin de poser des repères déontologiques pour la recherche et la communication scientifique d’une part et pour développer chez les étudiants une éthique qui permette une prise en charge consciente et réflexive de ces dimensions des recherches de terrain.

Université d’Antananarivo (Madagascar)

Parcours « Francophonie et relations internationales »

Les étudiants suivent 1 UES obligatoire et choisissent 2 autres UES par semestre en fonction de leur projet personnel et professionnel.

Contexte plurilingue francophone et représentations linguistiques : Cas de Madagascar (Dominique Tiana Razafindratsimba)

Après avoir présenté la notion de « représentations linguistiques », de « rapport à la (aux) langue(s) », nous mettrons en valeur l’interaction entre contexte et représentation que l’individu a des langues en présence en francophonie. Nous prenons le contexte malgache comme terrain d’études. Les questions centrales du module seront les suivantes : le malgache, le français, l’anglais et le variaminanana : quels enjeux au niveau des représentations linguistiques ? Le contact est-il jugé de manière positive comme élément de richesse ou au contraire comme élément de conflit dans des contextes où l’on est amené à utiliser plusieurs langues.

La Communication poétique (Nestor Rabearizafy)

La poésie est transfert de feu, circulation de plaisir, échanges vivants entre un poète et son lecteur dans l’incandescence des mots. Pour comprendre le mécanisme de ce phénomène de partage, il faudra appréhender le poème comme discours et examiner la procédure créatrice de l’énonciation poétique. C’est l’objet de ce cours. Il proposera une vue englobante de l’acte poétique par une prise en compte des faits linguistiques et extralinguistiques qui président à la naissance d’un poème. On pourra ainsi mettre au jour les forces rhétoriques et pragmatiques qui fondent l’énergie des textes.

Techniques de mise en place et de gestion de structure d’édition (Marie Michèle)
Obligatoire : Relations internationales (module à prendre au MAE)

Parcours « Plurilinguisme et interculturalité »

Les étudiants suivent 1 UES obligatoire et choisissent 2 autres UES par semestre en fonction de leur projet personnel et professionnel.

Milieux plurilingues et politiques linguistiques (Vololona Randriamarotsimba)

Il s’agit de circonscrire le champ de ce qu’on nomme politique/ action/ aménagement/ planification linguistiques, en tenant compte du flou terminologique en présentant les travaux qui font référence au moins dans la recherche francophone  et en S’intéressant aux politiques linguistiques de l’Océan Indien en général et celles malgaches en particulier à travers les études qui en ont été faites.

Evaluer l’état actuel de la malgachisation et faire des propositions (Nestor Rabearizafy)

La malgachisation est en même temps utilisation du malgache comme langue d’enseignement à la place du français et traduction en malgache des termes d’un champ d’activité initialement structuré en français. Les médiations interlinguistiques accomplies sont importantes,  mais des lacunes existent, des traductions restent à faire. On demandera aux étudiants de faire des enquêtes et des recherches sur la malgachisation dans un domaine de leur choix (administration, vie économique, médecine, sexualité, publicité, éducation, agriculture, science et technique, etc.). Réflexion sur les phénomènes d’adoption et de rejet. Propositions.

Enseigner en contexte plurilingue (module à prendre à l’ENS)
Approche systémique des interactions verbales (Emmanuel Randrianarison)

Une interaction verbale peut être étudiée comme un système dont on peut construire les règles de fonctionnement. Le cours se propose d’appliquer sur des types d’interactions verbales les principes, les concepts, le modèle et la méthode d’analyse systémique pour identifier leurs significations et la logique de leur fonctionnement

Obligatoire : Coopération interculturelle : Etude de cas (module à prendre AUF ou SCAC ou autre agence ou service culturel international)

Parcours « Interculturalité et entreprise »

Les étudiants choisissent 3 UES par semestre en fonction de leur projet personnel et professionnel.

Diagnostic, audit et intervention dans les systèmes de communication (Emmanuel Randrianarison)

Il s’agit d’appliquer l’approche systémique et/ou l’approche sémio-situationnelle dans l’analyse d’une situation de communication en vue de faire un choix pertinent de modalités d’intervention dans les cas de résolution de dysfonctionnements communicationnels ou de recherche de stratégies appropriées à un projet de communication.

L’audit et le contrôle de la culture d’entreprise (Benjamin Rakotomahenina)

Le cours porte sur l’évaluation des résultats obtenus tant sur le plan socio- économique que sur des aspects spécifiques attendus. Les normes, les procédures et les actions mises en œuvre sont étudiées dans le cadre de l’audit de la culture d’entreprise.

Planification marketing pour un projet culturel (Corinne Randriambololondrabary)

Une stratégie marketing est appelée à être mise en œuvre. Ce cours vise à présenter les outils et les actions servant à l’opérationnalisation de la stratégie marketing : la définition des activités dans le cadre de chacune des composantes du marketing-mix, la répartition des responsabilités, l’établissement d’un calendrier des activités, la coordination des opérations, le plan de rechange et la description des moyens de contrôle.

Contexte plurilingue et nouveaux espaces médiatiques et communicationnels (Dominique Tiana Razafindratsimba)

Les nouveaux espaces médiatiques et communicationnels dans un contexte plurilingue de contact de langues favorisent l’émergence de réalités discursives nouvelles. Le cours se propose de les décrire et de les analyser à travers un corpus de parler urbain à Madagascar. Le contexte urbain – caractérisé par l’ouverture au monde, l’hétérogénéité des pratiques – ainsi que l’usage des nouveaux espaces médiatiques et communicationnels – les valeurs et les comportements induits – tout en influençant les pratiques langagières, pourraient constituer un moteur dynamisant ces dernières. Ils sont, par la même occasion, des lieux d’expression d’une identité dynamique urbaine.

Université des langues européennes (EFLU) d’Hyderabad (Inde)

– En attente

ENS LSH d’Alger-Bouzaréa (Algérie)

– En attente

Université LSH Alger II (Algérie)

– En attente

Langues – présenciel ou distanciel

8 ECTS (2 x 12h = 24h TD)Un cours de langue internationale y compris renforcement en français et un cours de langue de partenariat ex. hindi, arabe maghrébin, malgache, breton…

Spécialité – présenciel

60 ECTS Rédaction et accompagnement du travail d’étude et de recherche (100h TD, 50 ECTS). La liste des mémoires soutenus est disponible sur http://www.masterfpmi.fr/travaux-realises/
Conférences partagées (2 conférences de 3h CM, 10 ECTS)+ directions de recherches : 40h enseignants pour 20 étudiants.

Langues – présenciel ou distanciel

10 ECTS (2 x 12h = 24h TD) Un 1er cours de langue internationale en continuation (y compris éventuellement renforcement en français) et un 2e cours de découverte de langue de partenariat ex. hindi, arabe maghrébin, malgache, breton, nengone (ces deux dernières langues étant offertes en enseignement distanciel, le breton par le SUED et le nengone par nos collègues de l’université de Nouvelle Calédonie: http://nengone.univ-nc.nc) ou autre selon votre projet personnel et après accord de l’équipe pédagogique.

Les commentaires sont fermés.